Pressings : l’exemple d’une activité qui doit chercher des solutions pour sa facture de gaz

Gaz

Publié le : 06 juillet 20236 mins de lecture

La crise énergétique affecte gravement les acteurs issus de plusieurs secteurs. Les hausses continues et excessives des prix de l’énergie pèsent de plus en plus sur les finances des entreprises et menacent la pérennité de leurs activités. Les pressings font partie des entités les plus durement touchées. Trouver des solutions pour réduire leur facture de gaz constitue aujourd’hui un impératif.

Une explosion du budget pour une consommation identique

Les entreprises de pressing et de blanchisserie n’ont pas été épargnées par les augmentations des prix de l’énergie. Pourtant, leur situation a déjà été fragilisée par la crise sanitaire liée au coronavirus. Ainsi, les dirigeants cherchent à leur manière des parades pour atténuer autant que possible les effets sur leurs activités. Recourir aux services d’un courtier en électricité en vous rendant sur des sites comme opera-energie.com est recommandé pour trouver la solution adéquate au problème.

Spécialisé dans le courtage d’énergie, un courtier gaz est aussi le mieux placé pour cerner les besoins des différents profils de consommateurs. Cela revêt même une importance vitale pour optimiser les dépenses énergétiques et réduire l’impact de la crise. En effet, certains pressings ont vu leur facture d’énergie multipliée par trois, voire plus. Néanmoins, ceux qui s’alimentent en gaz s’en sortent mieux que ceux qui s’alimentent en électricité.

De nombreuses entreprises non éligibles au bouclier tarifaire

Selon les différentes annonces effectuées par Bruno Le Maire, les entreprises de pressing et de blanchisserie ne devraient pas en principe subir une situation aussi chaotique. Tout fournisseur de gaz aux très petites entreprises ou TPE est en effet tenu de garantir un tarif moyen du mégawattheure plafonné à 280 €. En d’autres termes, le prix payé par les consommateurs ne doit pas excéder ce montant.

Malheureusement, la majorité des acteurs du secteur ne sont pas éligibles à ce dispositif de bouclier tarifaire. Par ailleurs, l’État ne prévoit de prendre en charge que 50 % des 100 € de différence entre 180 € le mégawattheure et le plafond de 280 €. À cela s’ajoutent les difficultés à lire et comprendre les factures émises par les distributeurs d’énergie. Ce qui apporte de la frustration supplémentaire.

Des matériels de travail parmi les plus énergivores

Avec les futurs tarifs libéralisés, les entreprises de pressing et de blanchisserie ont encore plus de soucis à se faire à l’avenir avec leur facture d’énergie. Pour cause, elles emploient des appareils parmi les plus énergivores, pour ne citer que les machines à laver, les séchoirs et les fers à repasser. Autant de matériels qui consomment beaucoup d’énergies ne peuvent que diminuer la marge bénéficiaire et la rentabilité.

Deux autres facteurs aggravent la situation des pressings et des blanchisseries. Le premier concerne les prix des produits de lavage et d’entretien qui augmentent. Cela ne fait qu’accroître leur coût de fonctionnement. Le second point porte sur le développement rapide du télétravail ces dernières années. La fréquence de passage des clients aux pressings baisse sensiblement. Ce qui correspond à une diminution des revenus.

Des solutions d’adaptation plus néfastes qu’avantageuses

Bon nombre de dirigeants de pressings et de blanchisseries choisissent des solutions d’adaptation. Le but est de faire le dos rond en attendant que la situation s’améliore. Pourtant, l’aide et les conseils d’un courtier en électricité peuvent les soulager énormément. En véritable expert, il est à même d’identifier les besoins et de négocier le contrat le plus adéquat. Pour ce faire, il se base sur le profil du consommateur.

Comme leurs ont globalement explosé, beaucoup d’entreprises ont décidé d’augmenter leurs tarifs. Ce qui n’est pas sans conséquence négative sur leur attractivité et leur compétitivité. Si les clients se montrent compréhensifs dans la majorité des cas, la hausse des prix des prestations accentue encore plus la baisse du taux de fréquentation des pressings et des blanchisseries. Clairement, leur avenir ne s’annonce pas des plus radieux.

L’expertise et l’expérience d’un professionnel du courtage d’énergie

Consommer la même quantité d’énergie pour une facture triplée, voire plus, impacte inévitablement le rendement de toute entreprise. Autrement dit, il est essentiel d’optimiser les dépenses énergétiques. Pour y parvenir, le mieux est que les pressings et les blanchisseries s’attachent les services d’un courtier gaz. Il saura les accompagner et leur proposer la solution appropriée en fonction de leurs besoins et de leurs objectifs.

L’une des possibilités est par exemple d’adopter l’option heures pleines/heures creuses. Elle garantit aux entreprises de pressing et de blanchisserie des économies d’énergie non négligeables. Toutefois, il est impératif d’adapter les habitudes de consommation par rapport aux plages horaires définies par les fournisseurs. Il est important de souligner qu’elles varient d’une commune à l’autre. Leur répartition est entre le début d’après-midi et la nuit.

Plan du site