Quel procédé adopter pour l’isolation des combles ?

Pour faire des économies considérables sur votre facture, vous devez isoler les combles. Mais en fonction de l’aménagement de votre pièce et de votre volonté de créer un nouvel espace de vie, les techniques peuvent varier.

Comment isoler des combles perdus ?

Isoler ses combles perdus est extrêmement simple contrairement aux croyances. On parle de combles perdus quand il n’est pas possible d’y créer une nouvelle pièce en raison de la présence d’une charpente fermette ou d’une hauteur sous plafond trop basse par rapport à la réglementation. Si vous voulez en savoir plus sur l’isolation, cliquez ici.

Si les combles perdus ne sont pas faciles d’accès, les artisans qui réaliseront les travaux procéderont toujours à un soufflage. Grâce à une machine soufflante, ils projetteront de l’isolant réduit en flocons sur toute la surface du plancher des combles en respectant une épaisseur d’environ 30-35 centimètres. Cette technique ne nécessite que quelques heures pour être mise en œuvre.

Si vous souhaitez garder l’accès du plancher et que les artisans peuvent accéder facilement aux combles, ils peuvent aussi placer l’isolant dans les rampants de la toiture. En général, ils ajoutent un pare-vapeur pour assurer l’étanchéité.

Quelle technique d’isolation pour les combles aménagés ?

On parle de combles aménagés s’il est possible d’y créer une nouvelle pièce. Si vous ne le souhaitez pas, vous pouvez mettre en œuvre les mêmes techniques que dans des combles perdus. Mais la création d’une nouvelle pièce nécessite une isolation plus avancée.

L’isolation des combles aménagées peut être une isolation double couche. Il s’agit d’une isolation par l’intérieur durant laquelle les artisans placent deux couches d’isolants dans les rampants et ajoutent un pare-vapeur contre l’humidité ambiante. Cette technique est moins chère mais fait perdre un peu de surface habitable.

Pour garder l’authenticité de la charpente et ne pas perdre de surface, faites réaliser un sarking. Cette méthode comprend une suppression de la couverture de toit afin de placer l’isolant dans la charpente et d’ajouter une nouvelle toiture. Attention, cette technique est la plus onéreuse de toutes.

Pourquoi bien isoler des combles ?

Dans une maison ou un immeuble, les pertes calorifiques ont lieu en majorité par la toiture. On considère qu’environ 30 % de la chaleur ambiante s’échappe par le toit si celui-ci est mal isolé. Pour réduire les déperditions énergétiques, il est souvent conseillé de réaliser l’isolation des combles en priorité.

Dans une maison, isoler des combles permet souvent de réduire la facture énergétique d’environ 20 %, ce qui permet de faire plusieurs dizaines d’euros d’économies par an. Les travaux sont également extrêmement rentables grâce aux différentes aides financières proposées pour réaliser l’isolation. En fonction de votre situation, vous pouvez faire financer entièrement vos travaux.

Isoler ses combles perdus ou aménagés est un bon début pour faire des économies mais d’autres possibilités peuvent vous permettre d’améliorer votre performance énergétique : isolation des murs, changement des fenêtres, calorifugeage des tuyaux…